1870-1945

Orbey dans la tourmente des conflits

Guerre de 1870

Lors de la guerre de 1870, les habitants s’efforcent de freiner l’avance allemande grâce aux gardes nationaux et aux francs-tireurs. L’Alsace devenue allemande, Orbey prend le nom d’Urbeis. La langue allemande prend peu à peu la place du français dans l’administration et l’école. Mais le français et le patois welche résistent bien : à la veille de 1914, beaucoup de gens parlent et écrivent l’allemand et le français, tout en s’exprimant la plupart du temps en patois !

Première guerre mondiale

Dès août 1914, Orbey subit les ravages de la guerre. Les troupes françaises avancent rapidement vers Colmar, avant de reculer sur une ligne Hautes Huttes - Pairis - Surcenord. La terrible bataille du Linge  ensanglante les hauteurs, entre juillet et octobre 1915. Les bombardements s’abattent un peu partout : Orbey est évacuée au début 1916.
La joie de la paix retrouvée, dans le giron de la France ne masque pas les lourdes pertes humaines et matérielles. Orbey se relève peu à peu, l’industrie reprend. Le répit est de courte durée.

Seconde guerre mondiale

La Seconde guerre mondiale apporte l’annexion de force à l’Allemagne nazie. (voir plus bas : l’Alsace pendant la 2° guerre mondiale)
Les occupants s’acharnent sur la particularité welche, en germanisant les noms de famille et l’enseignement. En 1942, l’incorporation de force jette des dizaines de jeunes dans l’enfer des combats sous l’uniforme allemand. La résistance est aussi active : réseau de passeurs à travers la montagne, soldats qui désertent et se cachent. Les risques sont élevés : internement dans des camps, déportations de familles...
Quand l’heure de la Libération sonne, en décembre 1944, elle apporte aussi deux mois de guerre et de destruction. La ville est libérée les 15-16 décembre 1944, après de durs combats. Mais les Allemands s’accrochent sur les hauteurs des Huttes et de Tannach, libérées seulement début février 1945.